Métiers du bâtiment #1 - mardi 5 avril 2022

ELECTRICIEN(NE) DU BÂTIMENT

Le métier d’électricien(ne) du bâtiment connaît un taux de difficulté de recrutement de 72% en région Grand Est alors même que les projets de recrutement sont très nombreux. 

En région Grand Est, 72,8% des projets de recrutement dans le secteur Bâtiment travaux publics sont jugés difficiles par les employeurs (source: Enquête BMO 2021). Ce taux est nettement supérieur au niveau de difficulté tous secteurs qui est de 44,7%.

72% de difficultés de recrutement en Grand Est

 

Les tensions sur le marché du travail sont fortes dans le bâtiment. Les projets d’embauches sont nombreux, les profils qualifiés le sont moins. Le métier d'électricien(ne) du bâtiment enregistre une forte tension sur le territoire avec un taux de difficulté de recrutement de 72% (source : Les tensions sur le marché du travail DARES/Pôle emploi). Nous pouvons avancer quelques explications à l’origine de ces tensions comme par exemple l'intensité d'embauche, ou encore le lien formation-emploi plus élevé que pour l’ensemble des métiers, traduisant le besoin d’une main-d’œuvre avec des qualifications spécifiques.

Source : Les tensions sur le marché du travail DARES/Pôle emploi

Retrouvez l’enquête BMO de Pôle emploi et plus largement l’ensemble des statistiques publiques de Pôle emploi sur statsemploi-grandest.fr.