Métiers de l'industrie #1 - mardi 5 avril 2022

CHOOZ : JOB DATING À LA CENTRALE NUCLÉAIRE !

Chooz, petite commune des Ardennes est surtout connue pour sa centrale nucléaire. C’est d’ailleurs dans le centre d’information du public de la centrale nucléaire que s’est tenu le 11 janvier un job dating dédié à l’intérim et à la sous-traitance. Cindy Triqueneaux et Alison Fays, conseillères entreprise de l’agence pôle emploi de Revin, reviennent sur cette journée de recrutement.

Alors que l’actualité sanitaire bouscule à nouveau les séquences de recrutement et l’activité économique, certains secteurs n’attendent pas. A l’instar de l’énergie nucléaire. Cindy Triqueneaux et Alison Fays, conseillères entreprise de l’agence pôle emploi de Revin, anticipent les recrutements pour la centrale de Chooz. «Dans notre bassin, il n’est pas rare que les demandeurs d’emploi nous disent qu’ils sont prêts à travailler pour ou dans la centrale nucléaire. Certains avancent même qu’ils sont habilités à travailler en milieu nucléaire. Les salaires élevés attirent. Mais ils méconnaissent souvent la réalité des métiers : les déplacements régionaux, voire nationaux, l’exigence de formation de certains postes». C’est pourquoi, elles décident d’organiser une visite de la centrale. C’est «Chooz Time», et ça se passe le 15 novembre dernier avec certaines entreprises de sous-traitance. «Au fil des échanges, les représentants de ces entreprises nous proposent de rencontrer les candidats durant un moment dédié» explique Alison. Qu’à cela ne tienne, les deux conseillères montent un job dating. «Premier écueil, il faut trouver assez de candidats. Ceux ayant une habilitation ne sont pas suffisamment nombreux», déplore Cindy Triqueneaux. «Du coup, nous élargissons aux profils susceptibles d’intéresser les recruteurs et qui travaillent régulièrement. Nous avons eu 78 candidats  dont 1/3 sans habilitations. Le jour J, ils sont 71, un beau résultat ! Les candidats sont invités par groupes de 10 toutes les 45 minutes à rencontrer les représentants de Boccard, Fiducial, Manpower, John Cockerill, Orano, Start People, Endel Engie, Endel SCTN, Serap, Crit interim et Ortec ». Les entreprises sont venues avec une petite trentaine d’offres d’emploi, essentiellement des CDD.

Un bilan plus que satisfaisant !

Au soir, le bilan est plus que satisfaisant et certaines entreprises ont rencontré des profils intéressants qu’elles souhaitent revoir en entretien. «Ce sont les entreprises de travail intérimaire qui sont les plus satisfaites, car même si les candidats ne répondent pas aux critères pour travailler dans le milieu du nucléaire, ils peuvent convenir à d’autres entreprises industrielles du bassin. Globalement, le fait d’organiser ce type de rencontre en dehors de l’agence est apprécié autant par les représentants des entreprises que par les demandeurs d’emploi». Les deux conseillères programment déjà une nouvelle série de visites de type «Chooz Time» pour sensibiliser les demandeurs d’emploi à une activité qui recrute.