Métiers de l'hôtellerie-restauration #5 - mercredi 19 avril 2023

REIMS : IMMERSION DANS LES COULISSES DE LA RESTAURATION

Déjà quatre éditions au compteur des Coulisses de la restauration, événement initié à la demande de l’Umih, la Région Grand Est et la Chambre de commerce et d’industrie, et organisé par Pôle emploi et les missions locales pour sensibiliser les personnes en recherche d’emploi ou en panne d’inspiration à se diriger vers un secteur qui recrute. L’édition de novembre dernier arrive pile au moment où hôtels, restaurants, brasseries sont en recherche de personnel. Retour sur trois journées dans les coulisses de la restauration à Reims !

L’idée de départ est simple : découvrir l’envers du décor de l’univers de la restauration. Un univers qu’on semble connaître, comme client, spectateur d’émissions culinaires ou encore fan de chefs d’exception. Mais est-ce que la réalité colle à ces représentations ? La réponse se trouve dans les coulisses de la restauration. Et c’est exactement ce qui a séduit Hélène Gandhilhon, responsable RH des hôtels Mercure Parc des expositions, Ibis Centre Gare et Ibis Budget de Reims. Ces trois établissements emploient un peu plus de 50 personnes et recrutent régulièrement. «Même s’il est un peu plus facile de recruter en ce moment, l’aide apportée par Pôle emploi et les Coulisses de la restauration restent indispensables. Pôle emploi a bien compris la nécessité de bien connaître les besoins et les spécificités du terrain pour trouver des personnes qualifiées, avec de l’expérience ou juste de la motivation». Pour la responsable RH, la visite d’un de ses hôtels reste l’occasion d’exprimer clairement les exigences, les attentes mais aussi de présenter le métier dans toute sa réalité et de façon optimale aux candidats sélectionnés par Pôle emploi. «Et cela fonctionne vraiment bien! A cette heure-ci, nous avons embauché une personne ayant une expérience dans le domaine de la restauration. Il remplace un des plongeurs de l’équipe et met la main à la pâte aux côtés du second de cuisine avec une grande efficacité !» détaille, enthousiaste, Hélène Gandhilhon.

«On présente les activités sans poudre aux yeux. On parle des difficultés et des contraintes. Ensuite, c’est en discutant avec les salariés à leur poste de travail que les personnes peuvent se faire une idée plus nuancée, plus juste» Grégory Kuchler, directeur adjoint du restaurant L’expérience

«C’est un moyen efficace d’attirer de nouvelles vocations et des talents» Hélène Gandhilhon, responsable RH, groupe Ibis-Mercure

Aux côtés de ce demandeur d’emploi en fin de droit, une embauche, voire deux, et une immersion composent le bilan plutôt satisfaisant de l’établissement hôtelier. «Il faut absolument que mes collègues RH de tous les secteurs d’activité prennent le temps de présenter les métiers et les activités de leurs entreprises respectives. C’est un moyen efficace d’attirer de nouvelles vocations et des talents. En plus, les conseillers Pôle emploi présents peuvent nous aider et conseiller directement les demandeurs d’emploi sur les aides à l’embauche et les dispositifs d’accès aux formations tout en renforçant leurs connaissances de nos métiers. C’est une opération gagnante à tous les niveaux», conclut Hélène Gandhilhon.

Une opération ouverte à toutes les agences du bassin

Montrer la réalité des métiers et démontrer qu’ils peuvent convenir à une multitude de profils, c’est tout l’objectif de Pascale Cailleaux et Élise Gabrelle, conseillères entreprise à l’agence de Reims Mont d’Arène. «Nous travaillons sur l’organisation de cet événement depuis le début de l’année, signale Élise. Pour cette édition, nous avons associé nos collègues des trois autres agences du bassin rémois. Cela a permis une plus grande mobilisation des demandeurs d’emploi lors des entretiens de suivi ou lors des inscriptions. A l’agence pôle emploi de Reims Mont d’Arène, nous avons contacté pas moins de 150 personnes qui ont exprimé l’envie de travailler dans le domaine de l’hôtellerie-restauration». A l’issue des inscriptions à ces trois journées de découverte, nous avons enregistré plus de 50 inscrits et une trentaine de participants prêts à découvrir les coulisse de neuf entreprises de la restauration et de l’hôtellerie. «Pour la plupart des participants, c’est une réelle découverte. A l’issue, nous avons organisé une réunion avec les organismes de formation du bassin pour enclencher les inscriptions et ne pas perdre la dynamique engagée».

Directeur adjoint du restaurant L’expérience, Grégory Kuchler apprécie la démarche et confirme la dynamique : «C’est important de rencontrer les demandeurs d’emploi au sein même de l’entreprise. On présente les activités sans poudre aux yeux. On parle des difficultés et des contraintes. Ensuite, c’est en discutant avec les salariés à leur poste de travail que les personnes peuvent se faire une idée plus nuancée, plus juste». Parmi les participants, deux personnes vont tenter l’immersion dans ce restaurant comme commis de cuisine. «Même si notre équipe est au complet, nous devons être disponibles et à l’écoute des personnes intéressées par nos métiers. Nous devons avoir des salariés formés, motivés et avec un vrai savoir-être. C’est d’autant plus important que les coûts d’exploitation vont augmenter et que les clients accepteront cette hausse à la seule condition que la qualité du service soit au rendez-vous» conclut le restaurateur.

«La plupart des restaurants et hôtels participant aux Coulisses recherchent du personnel. C’est ainsi qu’un des participants a réalisé une période de mise en situation en milieu professionnel de barman, un autre a été embauché pour des extras, un autre va entamer un CQP de restauration et un dernier été orienté vers une structure d’accueil de la petite enfance pour un poste dans une cuisine de collectivité. Et le bilan est loin d’être définitif. Clairement, c’est un événement qui porte ses fruits» concluent de concert Pascale Cailleaux et Élise Gabrelle.